Publié par Laisser un commentaire
Little Boy Using Tablet

Expérience de transition de classe en ligne de Mimai

Etant donné les restrictions sanitaires mises en place à cause du Covid-19, Le Bus Anglais a dû très vite s’adapter, et nous avons débuté depuis plusieurs mois, des cours en ligne. En plus des cours habituels que nous avons maintenus, nous avons commencé à proposer des stages semi-intensifs et intensifs, de différents niveaux.

Nous ne savions pas si ces cours allaient avoir la même efficacité que ceux donnés en présentiel, mais nous avons été agréablement surpris ! Les parents avec lesquels nous avons échangé, sont également ravis, donc on peut dire que le défi est relevé.

Je ne vous cache pas qu’au départ, j’étais assez sceptique et je me posais énormément de questions. Je suis une professeure consciencieuse et je fais toujours le maximum pour offrir des cours de qualité à mes élèves. En perdant quelque peu l’aspect humain de ce métier d’enseignement, j’étais donc un peu inquiète de ne pas pouvoir maintenir des cours de qualité. Au début, je tâtonnais un peu, mais au bout de quelques jours, j’ai pris mes repères, et j’ai pu me réinventer en tant que professeure.

La modernité de lantechnologie et des différentes applications de téléconférence ou encore de cours en ligne, nous ont réellement aidés. C’était l’occasion pour les enfants de revoir leurs amis malgré l’éloignement physique, ce qui a maintenu leur motivation de se connecter en ligne et de « venir » en cours.

Souvent, je prends 5 minutes avant de commencer un cours, pour laisser le temps aux retardataires de se connecter, mais c’est aussi un prétexte pour discuter et décompresser un peu. Durant le confinement et encore maintenant, on a tous besoin d’une reconnexion
sociale, de se rassurer les uns les autres et d’échanger des ondes positives.

Avec mes plus petits élèves, qui sont en maternelle, j’ai pu constater une réelle capacité d’adaptation. Plutôt que de se laisser envahir par du stress, ils arrivent à appréhender la situation avec humour et légèreté. La plupart se mettent à glousser en voyant le visage de leurs amis apparaître sur leur écran d’ordinateur ou de tablette. Certains d’entre eux ont la possibilité de changer leur fond d’écran, ce qui donne l’impression qu’ils sont devant le Golden Gate Bridge à San Francisco, ou qu’ils sont dans l’espace, et cela amuse tout le monde. D’autres se munissent de casques (presque trop grands pour leurs petites têtes), et se prennent très au sérieux, en imitant les « grands » qui font du télétravail. Deux de mes élèves, qui, en temps normal, sont trop timides pour participer en cours, ont également réussi à se détendre, assis sur les genoux de leurs papas ou de leurs mamans, qui les encourageaient à répéter après moi. Ils participaient finalement davantage que lorsqu’ils étaient physiquement face à moi, en salle de cours. C’est là qu’on voit que les enfants s’adaptent plus facilement que les adultes, en situation de crise.

Les cours en ligne ont aussi profité aux parents, qui nous ont remercié à maintes reprises, d’avoir continué notre activité. Car en effet, pour la majorité d’entre eux, cela leur permettait de faire une pause et de pouvoir travailler un peu, ou de souffler, tout simplement.

Le Bus Anglais peut par ailleurs proposer des cours en ligne à des enfants ne résidant pas en région parisienne. J’en ai personnellement fait l’expérience, avec des collégiens vivant à Lyon, Amiens et de Martinique. Les groupes sont constitués d’enfants de même âge ainsi que de même niveau, en petite comité, ce qui rassure les enfants et les mettent en confiance. Les stages semi-intensifs et intensifs ont un réel impact sur l’apprentissage des enfants. Je constate jusqu’à présent, une rapidité assez fulgurante des progrès que font chacun des mes élèves. En fin de stage, je demande toujours un feedback de leur part, et je les laisse s’exprimer librement sur les aspects positifs, mais également négatifs qu’ils ont pu ressentir durant le stage. Même les moins dégourdis en langues étrangères, qui ont pu trouver la barre un peu haute, me disent le sourire aux lèvres, qu’ils sont contents d’avoir appris de nouvelles choses.

Je suis vraiment contente de voir que ça fonctionne, et extrêmement fière de représenter Le Bus Anglais.

J’espère vous retrouver très bientôt !

Mimai

Laisser un commentaire